NEGOTIUM

Nuit de Création au MIN de Grenoble
dans le cadre de L'Eté: Culture{s} à Grenoble.

Au Marché d'Interet National de Grenoble le 29 août 2020

MIN de Grenoble : structure en béton de la toiture 1961 ©Photo, 1961, AMG

La nuit du 29 août 2020, la Création Numérique s’invite au coeur du Marché d'Intérêt National de Grenoble, sur l'intégralité de la surface de son carreau : 8000m2. Pour l’occasion, le négoce fait place à l’Otium. Le temps libéré laissera aux oeuvres tout loisir de s’y déployer allégrement. L’inspiration de l’instant, gonflée par la démesure de l’espace et de son acoustique si singulières, guidera les artistes à travers les formes de l’in-situ et de l’improvisation. La contemplation, rythmée d’escales auprès d’une dizaine de performances et d’installations musicales, visuelles, dansées, se fera détente autour d’un verre ou d’un repas proposés sur place.

Cet évènement, entièrement gratuit, sera l'occasion pour les publics de découvrir la dizaine d'oeuvres décrites plus bas, dès 19h et jusqu'à minuit.




TIME PORTAL

Installation Audio-Visuelle Monumentale
par Joan Giner du Stephane Bissières

Time portal est une installation qui mélange sculpture, vidéo mapping et son. C’est une évolution d’un précédent projet intitulé Abstract waves.

Time portal met en scène une sculpture à facettes de grande taille dans un espace donné. Ce portail est une abstraction géométrique qui contraste avec son environnement par son aspect monolithique. Durant la journée, la sculpture évolue lentement, en suivant la course du soleil, avec ses jeux d’ombres et de changements de couleurs. Une fois la nuit tombée, la vidéo projection ouvre les perspectives et distort l’espace temps, révélant la vrai nature du portail.

© Joan Giner

L’animation graphique projetée génère aléatoirement des ondes se déplaçant de manière lente et fluide, créant un mouvement hypnotic à la surface de la sculpture. Les visuels sont soutenus par une bande sonore attractive qui invite le public à traverser le portail.

Time Portal est une allégorie artistique, une interprétation populaire et accessible de la théorie du multivers selon laquelle l’espace temps pourrait être tordus ou pliés. De Giordano Bruno à Léonard Susskind, de nombreuses théories ont tenté d’anticiper la façon dont ces portails à travers le temps et les galaxies pourraient fonctionner.

© Joan Giner
Produit par Crossed Lab, avec le soutien du CDA95.

LES ARCHITECTURES VIBRATILES

Performance Visuelle Improvisée
par Lionel Palun

Les Architectures Vibratiles proposent d’explorer et de révéler une architecture par la vibration, la résonance et l’écho. Le dispositif visuel est simple : une image est captée en direct, dans le lieu ou son extérieur, projetée dans l’espace et fragmentée par celui-ci. Ces fragments sont filmés, et projetés dans une autre partie du lieu, re-filmés, re-projetés,… Les projections s’alimentent donc elles-mêmes en permanence, à la fois par les déplacements du public, par les variations de la lumière et par l’architecture propre du lieu, dans un réjouissant processus cannibale. L’espace est mis en abîme à travers sa structure.

Rackham

Performance Musicale
par Rackham

Une évocation - faite de musiques électroniques rêvées et d'emprunts stylistiques populaires - d'un monde en mutation, d'où s'échappent des mots , des paroles d'avant pour raconter l'histoire d'un monde d'aujourd'hui. L'invention de la chute, d'une fin inaugurale ; où les fantômes de Rimbaud , d'Arnaud Daniel ou de Petrone croisent les (faux) prophètes d'un monde promis. Tout s'écroule ici dans une jubilatoire transgression : nous ne savons plus où nous sommes, et c'est soudain intéressant.

Les Grandes Portugaises

Performance Musicale
par Les Grandes Portugaises

Un ensemble de musiciens aux provenances multiples, amateurs ou pré-professionnels, rassemblés depuis trois ans par François Raulin et Arnaud Petit , accueillis par le conservatoire de Grenoble, afin d'explorer une dynamique d'échanges, d'attentions, d'apprentissage d'un être ensemble, d'invention musicale : le désir de forger un destin sonore commun.

© Jules Bocquet

#Tensible

Performance Danse et Audio-Visuelle
par Rachel Martin (Cie les Imponderables) et Aurélien Conil (Cie Un des Sens)

De la rencontre entre Rachel Martin (danse , danse verticale ) et Aurélien Conil ( musique live, vidéo générative ) est né le projet #Tensible . Cette performance est le fruit d’une résidence de 6 jours à l’Hexagone de Meylan ( scène nationale arts science ), et par une envie partagée de rencontre et d’exploration autour de la prise de risque, et de la peur du vide. Le vide spatial, mais aussi le vide cérébral, celui de la création pure, du chemin vers l’inconnu. Tensible raconte cette rencontre, ce dialogue naissant d’esprits en lévitation, ces cordes en tension.

Prenant la forme d’un duo live multidisciplinaire, joue des tissus, de fils et des lumières à travers une performance en triptyque, soit 3 scènes de 10min

© François Mondot
Avec le soutien de l'Hexagone de Meylan.

Low Reality

Performance Audio-Visuelle
par Nicolas Gaillardon et Mogan Cornebert

© Nicolas Gaillardon

Low Reality est une expérience visuelle et musicale; une immersion dans un univers étrange et hypnotique au travers du film d'animation de Nicolas Gaillardon. L’univers bruitiste et ambiant glisse lentement jusqu’à s’accorder sur le fl rythmique d’une tension reliant la musique et le dessin. Accompagnés de magnétophone, de samples et de glitchs sur scène, la batterie « préparée » de Mogan Cornebert et la guitare de Nicolas Gaillardon se mêlent pour nous emmener progressivement vers une transe électrique.

Low Reality développe les liens entre l'art sonore, les musiques actuelles et l’art visuel numérique avec une esthétique picturale où les espaces obscurs révèlent les empreintes d'un monde luminescentes.

© Nicolas Gaillardon
Avec le soutien de la Belle Électrique.

Quadrature pour un triangle seul

Performance Sonore Improvisée
par Orcæ

Orcæ est un trio de musique électronique s’adonnant à l’improvisation collective forcenée. Aucune consigne au départ ou à l’arrivée, aucun thème ou registre sonore imposé, aucun logiciel ou patch véritablement fixé, aucune synchronisation ou communication entre leurs machines, non, rien d’autre qu’une écoute partagée, concentrée sur l’instant et sur l’essence des sons produits dont il faut travailler l’amalgame. Orcæ aime inclure d’autres contributeurs à ses performances (musicien•ne•s acoustiques ou électroniques, artistes visuels) et fouiller les terrains de l’immersion sonore par multidiffusion.

© Olivier Tache

Relaxation 4.0

Improvisation acoustique
par Olivier Tache

Le carillon Koshi, constitué de tiges métalliques frappées contenue dans une fine enveloppe de bois, a un son qui laisse rarement indifférent. Frissons ? Voyage intérieur ? Emotions remontant à la surface ? Quelles seront vos réactions à l’écoute de quatre de ces instruments ? Le dispositif de restitution multicanal rendra accessible à un large public l’écoute détaillée des sonorités subtiles, presque timides, des carillons, qui les destinent habituellement à une pratique individuelle ou en très petit groupe. La performance, entièrement improvisée, pourra donner suite à un échange sur les ressentis provoqués par ces quelques morceaux de bois et de métal.

CONFITEOR 2.0

Performance improvisée pour bruits & sons divers, bouche, corps dansant.
par Olivier Lemoine , Pascale Lazarus et Marie-Pierre Boullez

Une expérience de liturgie des temps modernes. Dévotion coupable et un rien soumise encore qu’un tantinet rebelle à la nouvelle divinité TSF (Technologie-Sécurité-Finance). Serons-nous pardonnés? Là est la question. Performance en trois mouvements, dont la structure globale est écrite mais dont toute la matière est improvisée, cette création de l’instant sera proposée par :
Part. 1: Où l’on reconnaît ses fautes
Part. 2: Où l’on implore le pardon de La Trinité T.S.F.
Part. 3: Pénitence? Absolution? Mystère...

Et d'autres encore... Plus d'info sous peu !

Financé par

En partenariat avec

Hit enter to search or ESC to close